Start-up ou le mythe de l’innovation technologique

Le mythe de la start-up comme moteur de l’innovation technologique résulte d’un sophisme logique élémentaire. Si 90 % des innovations technologiques proviennent des start-up, donc c’est forcément que l’innovation passe par la start-up.

Autrement dit, la corrélation devient causalité, ce qui est faux, car même une corrélation forte ne signifie pas automatiquement qu’il y a relation de cause à effet.

En ce sens, la réalité nous informe que moins de 1/1000 des innovations technologiques produites par des start-up  échouent.  Donc, d’un strict point de vue statistique, si les start-up ont un taux d’échec aussi élevé, c’est peut-être que la performance des start-up ne soit pas dans l’innovation, mais dans leur capacité à survivre à leurs propres innovations. De là, lorsqu’une start-up réussit, son succès est monté en tête d’épingle, d’où le mythe de la start-up comme moteur de l’innovation technologique.

Nous avons là toutes les conditions nécessaires pour produire à profusion des énoncés performatifs (énoncé qui réalise lui-même ce qu’il énonce) à propos des start-up.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue, 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.