Intelligence artificielle et cardiologie

C’est par ce titre, Un don de 18 millions pour l’intelligence artificielle en cardiologie, que le quotidien La Presse ouvrait sa journée en matière de technologies le 18 septembre 2019.

Ce qu’il y a d’intéressant dans ce titre, c’est que l’intelligence artificielle, comme je l’ai déjà souligné ailleurs, est un impératif technologique auquel nul ne peut soustraire. Lorsque la  Dre Giannetti dit « On n’aurait pas pu faire ça il y a cinq ou dix ans, ça prend l’intelligence artificielle », elle fait un énoncé performatif, c’est-à-dire un énoncé qui réalise lui-même ce qu’il énonce. Je m’explique.

En tant que sociologue, ma spécialité est de parvenir à comprendre la mécanique sociale qui sous-tend les grands discours mobilisateurs, et le discours de l’intelligence artificielle fait partie de ceux-ci. Ce discours n’échappe à aucun des codes discursifs auquel il est soumis. Toutefois, ce qu’il y a de plus intéressant avec le discours d l’intelligence artificielle répercuté par les médias de masse et les médias sociaux, c’est qu’il se présente souventes fois comme salvateur, c’est-à-dire que l’intelligence artificielle n’améliorera pas seulement notre vie au quotidien, mais améliorera aussi la finance, l’économie et la productivité, sans compter qu’elle sauvera même des vies.

Donc, du moment ou quelqu’un énonce que l’intelligence artificielle permettra de faire ce que les technologies précédentes ne permettaient pas de faire, cet énoncé réalise lui-même ce qu’il énonce.

Si Jacques Ellul affirme que « la technique a maintenant pris une autonomie à peu près complète à l’égard de la machine, et [que] celle-ci reste très en arrière par rapport à son enfant[1] », mon hypothèse va dans le sens suivant : l’arrivée de l’intelligence artificielle, fille de la technique, est en passe de tenir lieu et place de la technique. Par la seule présence des réseaux de neurones artificiels, l’intelligence artificielle devient la technique avec un grand T, parce que cette technologie qu’est l’intelligence artificielle est non seulement en mesure d’apprendre par elle-même et de rechercher par elle-même de façon systématique la méthode absolument la plus efficace en toutes choses, mais elle sera aussi en mesure d’absorber de façon définitive tout ce qu’elle peut absorber, même la vie sociale. En fait, du moment où l’intelligence artificielle aura colonisé tous les sous-systèmes du système technicien en les connectant efficacement les uns aux autres, elle deviendra de facto le système technicien.

Lorsque la Dre Nadia Giannetti, fondatrice et directrice du Centre d’insuffisance cardiaque et de transplantation cardiaque du CUSM, dit vouloir « se servir de l’intelligence artificielle pour découvrir des facteurs de risque insoupçonnés » et qu’elle souligne dans le même souffle que plusieurs patients, sans aucun antécédent médical et apparemment en bonne santé, sont foudroyés « par  une crise cardiaque, parfois en mort cérébrale »,  elle nous fait la démonstration que l’intelligence artificielle est devenu la technique avec un grand T, tout simplement parce que cette technique a démontrée qu’elle est la technique absolument la plus efficace en toutes choses.

Le discours de l’intelligence artificielle n’est ni anodin, ni banal, ni trivial. Il a un impact social réel qui transforme la perception de notre devenir collectif. Pour le moment, comme tout discours qui en est à se structurer, et à plus forte raison dans le domaine des technologies , ce dernier cherchera, autant que faire se peut, à faire l’apologie des merveilles attendues. Ce n’est que dans quelques années que ce discours apologétique diminuera en intensité pour se recentrer sur un pragmatisme plus près de la réalité.

Autrement, et ce qui est intéressant à plus d’un égard, c’est que ce discours est en totale opposition avec celui du cinéma hollywoodien et des romans dystopiques, très loin même du HAL 9000 du film Odyssée 2001 de l’espace. En fait, il ne faut jamais oublier qu’un discours fonctionne en autant qu’il se retrouve en opposition à un autre discours.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue, 2019

[1] Ellul, J. ([1958] 1990), op. cit., p. 2.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.