Auto-accroissement technologique

Lexique | Hypothèses

L’auto-accroissement technologique correspond à ce processus par lequel la technologie progresse par minuscules perfectionnements qui s’additionnent indéfiniment jusqu’à former une masse de conditions nouvelles qui permettent un pas décisif.

L’automatisme des technologies réside dans le fait que l’orientation et les choix technologiques s’effectuent d’eux-mêmes, parce que, entre deux technologies, l’une s’impose fatalement, parce que ses résultats se comptent, se mesurent, se voient et sont indiscutables. Par exemple, lorsque la société Apple, le 29 juin 2007, a sorti son premier iPhone équipé d’un écran tactile capacitif multipoints, elle a fatalement imposé une nouvelle façon d’interagir avec un écran. Tous les autres téléphones mobiles, qui n’étaient jusque-là que de simples téléphones mobiles dédiés au seul fait de téléphoner, ont par la suite été obligés de s’aligner (i) sur la technologie de l’écran tactile et (ii) sur un tout nouveau type d’interface.

En fait, ce n’est pas tant que ce nouveau téléphone ait été équipé en sus d’une caméra, d’un GPS et de centaines d’applications qui en ont fait le succès, mais bien l’écran tactile capacitif multipoints. Entre la technologie du téléphone de type flip-flop qui prévalait jusque-là, et la technologie de l’écran tactile capacitif multipoints qui débarquait tout juste, la dernière s’est fatalement imposée. Ce faisant, tous les autres fabricants de téléphones mobiles, constatant l’efficacité en toute chose de cette nouvelle technologie — elle se mesure, se voit, est indiscutable —, ont été confrontés à une toute nouvelle réalité commerciale.

Si on admet qu’il existe effectivement trois invariants historiques qui traversent toutes les époques — la quête de pouvoir ; l’accumulation de richesses ; l’exploitation de ressources —, il est déjà possible d’entrevoir que les technologies qui s’imposent sont susceptibles d’engager ce processus de quête de pouvoir et d’accumulation de richesses. Ce processus, une fois bien enclenché, autorise d’autant le développement de nouvelles technologies, c’est-à-dire que le développement technologique entre dans un processus d’auto-accroissement tout en étant appuyé par un financement soutenu et conséquent.

Par exemple, en mettant au point la technologie de l’écran tactile capacitif multipoints, c’est tout un secteur inexistant jusque-là qui se dessine, celui de la mobilité, d’où l’auto-accroissement technologique. Autrement dit, chaque innovation oblige d’autres innovations.

Lexique | Hypothèses

© Pierre Fraser, sociologue / 2018