La rapidité photographiée

La rapidité ici photographiée suggère une question : « Pourquoi  la composition photographie de la photo ci-dessus est-elle bonne ? »

Tout d’abord, la perspective, la disposition spatiale des objets sur l’image et la profondeur de champ (netteté de celles-ci) sont totalement respectées.

En termes de perspective, ce sont les deux piliers incurvés soutenant le toit qui la fournissent. Notre regard est porté à se concentrer sur le centre de la photo, là où le train passe à grande vitesse.

La disposition spatiale des objets est sobre. Mis à part les deux structures de béton au centre de la photo, qui donnent une profondeur de champ tout en dirigeant le regard vers le panneau d’affichage, la balance visuelle des structures de la gare mettent en évidence le mouvement du train.

Les deux voies ferrées en avant-plan de la photo agissent comme un repère visuel et informe sur le fait qu’il s’agit d’une infrastructure ferroviaire.

La rapidité photographiée

© Photo : Samuel Zeller

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.